Configuration post-installation de Nextcloud 20.0.0 sur Ubuntu 20.04 LTS

Nextcloud vous permet de créer votre propre solution cloud auto-hébergé, afin de stocker et synchroniser vos fichiers, vos contacts, votre agenda et vos contenus multimédias dans un endroit centralisé, un peu comme Google Drive ou Microsoft Office 365. La différence avec Nextcloud est que toutes ses fonctionnalités sont open-source, ce qui vous rend le contrôle et la sécurité de vos données. Une fois votre instance Nextcloud installée et configurée, vous pourrez accéder à tous vos contenus directement depuis votre navigateur web, votre mobile ou via une application dédiée.

Pour suivre ce guide, vous devez avoir un nom de domaine, les applications Nginx Proxy Manager et Nextcloud 20.0.0 déjà installées.

Connectez-vous à votre instance Nextcloud

1.png

Aussitôt connecté, rendez-vous dans paramètres "settings" pour saisir les informations nécessaires pour le compte administrateur

2.png

Après avoir saisi les informations, rendez-vous dans vue d'ensemble "Overview"

3.png

Dans vue d'ensemble, vous pouvez voir tout ce qui n'est pas bien configuré sur votre instance Nextcloud et la version qui est installée

4.png

Connectez-vous au serveur Ubuntu 20.04 LTS via SSH, puis saisissez la commande suivante pour augmenter la limite mémoire de PHP "memory_limit" et la taille maximale de téléversement "upload_max_filesize" :

sudo nano /etc/php/7.4/apache2/php.ini

5.png


6.png

Il faut les augmenter aussi dans le fichier de configuration de PHP-FPM

sudo nano /etc/php/7.4/fpm/php.ini

7.png


8.png

Puis exécutez les commandes suivantes pour appliquer les changements

sudo systemctl reload apache2
sudo systemctl reload php7.4-fpm

9.png

Maintenant retournez dans vue d'ensemble et actualisez la page et vous verrez que l'avertissement concernant la limite mémoire a disparu.

10.png

Maintenant créez un "A Record" pour Nextcloud sur votre hébergeur, pour cette démonstration, je vais utiliser "demo-nextcloud.techandplus.com" sur mon hébergeur

11.png

Puis ouvrez Nginx Proxy Manager pour ajouter le nouvel hôte proxy, si vous n’avez pas encore installé NPM, cliquez ici pour aller suivre le guide sur son installation.

12.png

13.png

Si vous essayez maintenant d'accéder à Nextcloud à partir du sous-domaine, vous recevrez le message d'erreur suivant:

14.png

Il faut ajouter votre sous-domaine comme domaine de confiance "trusted domains" dans le fichier de configuration de Nextcloud

sudo nano /var/www/nextcloud/config/config.php

15.png

Maintenant rechargez apache avec sudo systemctl reload apache2 puis actualisez votre navigateur avec CTRL + F5 et vous verrez que vous pouvez vous connectez maintenant

16.png

Alors connectez-vous puis retournez dans vue d'ensemble, et vous pouvez voir que les avertissements concernant HTTPS sont partis

17.png

Selon la documentation de Nextcloud , puisque vous êtes derrière un serveur proxy, "NPM" dans notre cas, vous ne pourrez rien faire concernant les avertissement "/.well-known/caldav", c’est au serveur proxy de s’occuper des redirections. Vous pouvez consulter toute la documentation en cliquant ici.


18.png

Pour résoudre le problème de mémoire cache, installez et activez Redis et son extension PHP pour Nextcloud

sudo apt install redis-server php-redis && sudo systemctl enable redis-server

19.png

Il faut maintenant configurer Nextcloud pour utiliser Redis comme mémoire cache

sudo nano /var/www/nextcloud/config/config.php

Insérez les lignes suivantes à la fin du fichier de configuration de Nextcloud.

'memcache.distributed' => '\OC\Memcache\Redis',
'memcache.local' => '\OC\Memcache\Redis',
'memcache.locking' => '\OC\Memcache\Redis',
'redis' => array(
     'host' => 'localhost',
     'port' => 6379,
     ),

20.png

Redémarrez apache et php7.4-fpm pour appliquer les changements

sudo systemctl restart apache2 php7.4-fpm

21.png

Actualisez la page "vue d'ensemble" de Nextcloud et vous verrez que l'avertissement "mémoire cache" n'est plus là.

22.png

Et voilà ! votre instance Nextcloud est maintenant configuré, dans un prochain guide vous verrez comment personnaliser l'interface et utiliser les fonctions de bases [configuration du serveur mail, création de groupes, création d'utilisateur, assignation de quotas, téléversement de fichiers, partage de fichiers, etc.…]

Je vous dis donc à bientôt

Ciao ! Ciao !